Une fricassée à la François Villon

CXL  
Item, a sire Jehan Perdriel  
Riens, n'a Françoys son second frere ;  
Sy m'ont voulu tousjours aidier 1408
Et de leurs biens faire confrere,  
Combien que Françoys, mon compere,  
Langues cuisans, flanbans et rouges,  
My commandement my priere, 1412
Me recommanda fort a Bourges.  
CXLI  
Sy alé voir en Taillevant  
Ou chappitre de fricassure,  
Tout au long, derriere et devant, 1416
Lequel n'en parle jus ne sure ;  
Mais Macquaire, je vous asseure,  
A tout le poil cuisant ung deable  
Afin qu'il sentist bon l'arseure, 1420
Ce recipe m'escript sans fable :  
   
En rïagal, en alcenic rocher,  
En orpiment, en salpestre et chaulx vive,  
En plomb boulant, pour mieulx les esmorcher, 1424
En suye et poix destrempee de lessive  
Faicte d'estronc et de pissat de Juisve,  
En lavailles de jambes a meseaux,  
En raclure de piez et vieulx houzeaux, 1428
En sang d'aspic et drocques venimeuses,  
En fiel de loups, de regnars, de blereaux,  
Soient frictes ces langues ennuyeuses !  
   
En servelle de chat qui hait pescher, 1432
Noir et si viel qu'il n'ait dent en gencyve,  
D'un viel matin qui vault bien aussi chier,  
Tout enraigé en sa bave et sallive,  
En l'escume d'une mulle poussive 1436
Detrenchee menu a bons cyseaux,  
En eaue ou ratz plungent groins et museaux,  
Regnes, crappaulx et bestes dangereuses,  
Serpens, laissars et telz nobles oiseaux, 1440
Soient frictes ces langues ennuyeuses !  
   
En sublimé dangereux a toucher  
Et ou nombril d'une couleuvre vive,  
En sang c'on voit es poillectes sechier 1444
Sur ces barbiers, quant plaine lune arrive,  
Dont l'un est noir, l'autre plus vert que cyve  
En chancre et fix et en ces ors cuveaulx  
Ou nourrisses essangent leurs drappeaux, 1448
En petiz baings de filles amoureuses  
— Qui ne m'entant n'a suivy les bordeaux —  
Soient frictes ces langues ennuyeuses !  
   
Prince, passez tous ces frians morceaux, 1452
S'estamine, sacz n'avez ne bluteaux,  
Parmy le fons d'unes brayes breneuses,  
Mais paravant en estronc de pourceaux  
Soient frictes ces langues ennuyeuses ! 1456

Le testament Villon, édité par Jean Rychner & Albert Henry, Genève, Droz, 1974, vv. 1406-1456.